Nos communautés Dans la région de la capitale nationale

Qu'il s'agisse du condo où vous vivrez vos plus grandes ambitions professionnelles, de l'unifamiliale où vous verrez grandir vos enfants ou de la suite où vous vivrez la vie d'hôtel tous les jours, Brigil vous accompagne dans toutes les phases de votre vie, en vous offrant une gamme complète d'habitations. 10 000 ménages logés au cours des 30 dernières années, des deux côtés de la rivière des Outaouais, du centre-ville à la banlieue.

Gatineau, le 25 avril 2018 – BRIGIL offre à la Ville de Gatineau de verser près de 45 000$ à une ou plusieurs causes environnementales.

26 avril 2018

Gatineau, le 25 avril 2018 – BRIGIL offre à la Ville de Gatineau de verser près de 45 000$ à une ou plusieurs causes environnementales.

 

Cette offre est sur la table, même si la Ville de Gatineau, qui poursuivait l’entreprise, a été déboutée en cour municipale.

« La raison d’être de BRIGIL, c’est de bâtir une qualité de vie à Gatineau et dans la région. Je préfère investir 45 000$ dans la plantation d’arbre et l’aménagement d’espaces verts, que dans des frais légaux », a déclaré le président de BRIGIL, Gilles Desjardins.

 

Il y a une seule condition à l’offre de BRIGIL, que la Ville de Gatineau ne porte pas le jugement en appel.

« Tous les projets de BRIGIL porte une grande attention au volet environnemental. Nous construisons et nous offrons avant tout une qualité de vie. Et cette qualité de vie passe par le plus grand nombre possible d’espaces verts et d’espaces naturels. Pour nous, c’est plus important que d’avoir raison ou tort devant une cour.  Et je souhaite que la Ville de Gatineau y soit sensible aussi », a conclu M. Desjardins.

 

L'histoire remonte à 2016 alors que la Ville accusait l’entreprise d’avoir fait une coupe à blanc supposément sans permis, sur un terrain boisé du chemin Klock, dans le secteur Aylmer, et lui réclamait 35 500$.

Gilles Desjardins, a tenu à rappeler qu’il avait offert, dès le début de cette histoire, de remettre 17 500$ au Fonds vert de la Ville. Mais quand l'entreprise avait reçu le constat d’infraction réclamant une condamnation pour un montant qui dépassait l'amende maximale, elle a décidé de se défendre.

 

Plutôt que de considérer l’offre de BRIGIL, la Ville a choisi d’être encore plus ferme en portant sa réclamation à 44 375$.

Malgré que l’accusation de la Ville ait été rejetée, Gilles Desjardins reconnaît quand même « que des erreurs de bonne foi ont été commises » de sa part dans ce dossier et qu’il s’en était excusé.

 

L’opération de départ avait pour but de permettre la mise en place d’un couvert végétal qui aurait permis le reboisement de plus de vingt mille arbres.

 

 

Source :

Carl Martin

Coordonnateur au marketing

819.968.1500

cmartin@brigil.com

Consultez notre brochure!

Brigil a réuni toutes ses communautés.
Jetez-y un coup d’œil!

Retour vers le haut du site